Actualités

5 points à connaître sur le Prêt à Taux Zéro 2016

Simplifié et élargi, voici les deux qualificatifs à retenir sur l’évolution du Prêt à Taux Zéro (PTZ) à partir du 1er janvier 2016. Accessible à davantage d’emprunteurs et ouvert à l’immobilier ancien dans toute la France sous conditions de travaux, le PTZ renforcé promet de satisfaire de nombreux ménages ayant un premier projet d’acquisition. Focus sur les évolutions du PTZ attendues pour 2016.

1. Le PTZ dans l’ancien sous condition de travaux va s’étendre sur la France entière.

Jusqu’alors, peu de communes étaient concernées par le PTZ dans l’ancien. Désormais, et à partir du 1er janvier 2016, tous les primo-accédants ( sous conditions de revenus) souhaitant acquérir un logement ancien pour résidence principale pourront bénéficier du prêt à taux zéro à condition de réaliser des travaux à hauteur de 25% du coût total de l’opération.

Grâce à cette nouvelle directive, le gouvernement entend soutenir la réhabilitation du parc immobilier en permettant à la fois de rénover les biens concernés mais également de financer les travaux destinés aux économies d’énergie.

2. Pour un logement neuf, le nouveau PTZ pourra représenter jusqu’à 40% du montant total de l’opération.

Le PTZ permettait jusqu’à présent de financer entre 18 et 26% d’un achat immobilier. Compte tenu du prix dans le neuf (en moyenne plus élevé de 10 à 15% par rapport à l’ancien), cette nouvelle mesure présente une véritable opportunité pour les acquéreurs et vient renforcer leur capacité de financement.

Aussi pour calculer le montant maximal du PTZ auquel l’on peut prétendre, un pourcentage de 40% doit être appliqué au coût de l’opération toutes taxes comprises, dans la limite des plafonds indiqués dans le tableau ci-dessous. Ce coût comprend le coût de la construction (ou de l’achat) ainsi que les honoraires de négociation.

Coût maximal de l’opération sur lequel sera calculé le PTZ (en euros, source : ministère du Logement – 11/2015)

Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 personne 150 000 135 000 110 000 100 000
2 personnes 210 000 189 000 154 000 140 000
3 personnes 255 000 230 000 187 000 170 000
4 personnes 300 000 270 000 220 000 200 000
5 personnes et plus 345 000 311 000 253 000 230 000


3. Un différé de remboursement possible jusqu’à 15 ans

Autre élément nouveau très avantageux pour les primo-accédants, le différé de remboursement ira désormais de 5 à 15 ans en fonction des revenus et la durée de remboursement du PTZ pourra être de 20 ans. Cela permettra notamment aux primo-accédants de ne rembourser que le prêt amortissable les premières années. Actuellement, ce différé va de 0 à 14 ans en fonction des conditions de revenus et de la composition du ménage. L’allongement de la durée de remboursement du PTZ signifie aussi des mensualités moins lourdes.

4. Plus de ménages éligibles au PTZ grâce à des plafonds de revenus relevés

Pour être éligible au PTZ, l’emprunteur ne doit pas dépasser un certain plafond de revenus qui varie selon la zone et la composition du foyer. Par exemple, la limite pour une personne seule est de 37.000 euros en zone A (Paris) tandis qu’elle sera de 24 000 euros en zone C (zones rurales). Pour un ménage de 4 personnes, ces plafonds sont doublés.

Plafonds de ressources à ne pas dépasser selon la taille du foyer (en euros, source : ministère du Logement – 11/2015)

Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 personne 37 000 30 000 27 000 24 000
2 personnes 51 800 42 000 37 800 33 600
3 personnes 62 900 51 000 45 900 40 800
4 personnes 74 000 60 000 54 000 48 000
5 personnes 85 100 69 000 62 100 55 200
6 personnes 96 200 78 000 70 200 62 400
7 personnes 107 300 87 000 78 300 69 600
8 personnes et plus 118 400 96 000 86 400 76 800


5. Le prêt à taux zéro nouvelle formule a une durée de vie limitée à deux ans seulement.

Afin de bénéficier des dernières modalités qu’offre le PTZ 2016, il vous faudra souscrire ce prêt entre le 1er janvier 2016 et le 31 Décembre 2017.

Les mesures annoncées pour le Prêt à Taux Zéro 2016 présentent donc un véritable second souffle pour l’immobilier, notamment dans l’ancien. Avec une telle politique en faveur de la relance du logement, il y a fort à parier que le PTZ 2016 séduira plus de prétendants à l’accession. Il faudra, cependant, évaluer l’impact de ce dispositif sur les prix de l’immobilier qui pourraient être revus à la hausse en conséquence.

Leave a Comment